Quelles sont les différentes actions à mener pour une SAS avant sa création ?

Procéder à la création d’une entreprise n’est pas chose anodine. Si vous êtes arrivé à avoir une idée précise de votre service ou de votre produit, il est possible que vous ayez un plan business avant de débuter. Il ne restera qu’à légaliser votre entreprise. Parmi les formes juridiques qui existent, vous avez choisi une SAS pour ses avantages et vous cherchez les différentes étapes pour la création d’une SAS. Dans notre article, vous découvrirez les caractéristiques d’une SAS et les étapes pour réussir la création d’une SAS.

Que savoir sur le SAS ? Définition et caractéristiques

La forme juridique SAS est une alternative à la SA (Société Anonyme) avec plus de flexibilités dans les caractéristiques et l’organisation de l’entreprise. Le responsable d’une SAS bénéficie d’une grande liberté concernant le choix des secteurs, le capital, le fonctionnement de l’entreprise. C’est inscrit dans le site d’origine du gouvernement que vous n’avez aucune limite par rapport aux associés contrairement à une SASU qui nécessite uniquement un seul associé.

Lire également : Avantages de la responsabilité limitée lors de la création d'une SASU

Quel que soit le nombre d’associés affiliés à une SAS, il est obligatoire de nommer un président pour une durée limitée, renouvelable ou pas. Il deviendra le représentant légal de l’entreprise et sera chargé d’assurer la gestion de l’entreprise. Il est à noter que dans une SAS, le président bénéficie de tous les avantages d’un salarié à l’exception des primes de chômage. Il bénéficie ainsi de la couverture sociale et par conséquent des primes d’accident, d’ancienneté, d’assurance, de maladies et bien d’autres encore. Ses primes impliquent bien évidemment des cotisations que le responsable devra s’acquitter mensuellement.

Quant au capital social, il n’y a aucune limite. Le responsable de la SAS ou tout autre associé peuvent investir le capital qu’il souhaite. Que vous déposiez 1000 € ou 100 000 €, vos dividendes perçus seront à l’échelle de votre investissement. Vous avez le choix entre les apports physiques, numéraires ou les apports en industrie pour ajouter votre grain de sable au capital social.

A lire en complément : Conception de logiciels : Meilleures pratiques et outils pour un développement efficace

Comment procéder à la création d’une SAS ?

La mise en place d’une SAS implique une série d’étapes avant de procéder formellement à la création de l’entreprise. 

La rédaction de statuts est la première formalité vérifiée par le greffier. Prenez donc la peine de rédiger correctement les statuts. Il est préférable de louer les services d’un professionnel pour la rédaction des statuts, mais aussi un notaire pour authentifier les statuts. Il faudra veiller à ce que tous les associés signent et que le président soit nommé par la suite.

Une fois que chaque apport est délimité dans le capital, l’étape suivante sera de poser le capital en numéraire dans un compte bloqué auprès d’une banque ou toute autre institution financière légalisée. Ce n’est bien qu’après toutes ces étapes, que vous pouvez procéder à la création de votre entreprise.