Faire traduire ses CGV par un traducteur professionnel

Les CGV ou Conditions Générales de Vente font partie des éléments essentiels que toute entreprise doit avoir pour opérer sur le marché international. C’est à partir de ces CGV qu’on établisse les règles entre une entreprise et ses clients, en définissant leurs droits et leurs responsabilités. Cependant, des entités semblent sous-estimer son importance. C’est pourquoi on vous explique ici la raison pour laquelle il faut traduire les CGV en faisant appel à un traducteur professionnel. 

Les CGV et le secteur d’activité d’une entreprise

Il est important de comprendre la nécessité de traduire ses CGV par rapport à son secteur d’activité avant d’entrer dans les détails. En effet, peu importe votre domaine d’activité, que ce soit dans la technologie, l’informatique ou le commerce, les CGV permettent de centraliser les informations juridiques. Même si certains clients n’exigent pas ce contrat, il faut tout de même y penser pour éviter les pénalités. C’est pour cela que de nombreuses agences proposent leurs services pour vous aider dans cette démarche, comme le cas de l’agence ReadyUp.

Cela peut vous intéresser : Comment en créer une playlist en magasin de manière personnalisée ?

Contenu des CGV

En tant que document complexe, les CGV couvrent plusieurs détails pertinents. Voici les principales sections qui doivent être incluses dans les CGV : 

  • Présentation de l’entreprise
  • Présentation des produits et des services
  • Conditions de vente
  • Modalités de paiement et de livraison
  • Responsabilités
  • Sécurité des données personnelles
  • Conditions pour résoudre les litiges

Mise en garde légale

Il faut retenir que lorsqu’on parle de CGV, chaque partie doit assurer de la conformité légale, et cela, dans n’importe quel pays. Bien que les réglementations varient selon le pays, c’est impératif de les respecter. D’ailleurs, si vous avez peur d’enfreindre la loi, vous pouvez consulter un juriste qui maîtrise le droit international. Il pourra vous aider à garantir le respect des lois et des normes applicables sur les CGV. 

Sujet a lire : Sahara - Romy Marketing sonore : une stratégie aux multiples avantages

Terminologie spécifique

Dans les CGV, la terminologie doit avoir de la cohérence et de la précision pour éviter les conflits. C’est pour cela qu’il faut présenter un glossaire où figure les termes de traduction, notamment ceux qui sont utiles. Ce sera un moyen d’aider les traducteurs à comprendre le contexte et à utiliser les termes pour la documentation. 

Style de rédaction

Pour le style de rédaction, il faut adopter un style à la fois formel et professionnel, car il s’agit d’un document officiel. En même temps, c’est une manière de rendre crédible votre entreprise. Donc, assurez-vous d’employer le ton et la bonne structure pour la rédaction des CGV. 

Format et longueur

Pour ce qui du format, il faut exiger une livraison où on peut obtenir des formats de fichiers Word et PDF si possible. D’un côté, ces derniers doivent être modifiables et partageables.

Pour ce qui est de la longueur, il n’y a aucune règle fixe. Toutefois, maintenez la concision en essayant de couvrir les aspects nécessaires. D’autant plus que la traduction des CGV ne doit pas dépasser le nombre de mots initial sur la version originale.  

Délai de livraison

En ce qui concerne le délai de livraison, on doit toujours fixer une date réaliste pour la traduction des CGV. Bien sûr, il fait tenir compte du temps pour traduire et relire. Sans oublier les éventuelles modifications pour garantir la qualité du contenu.